Impôts : le prélèvement à la source reporté d'un an

Ce mercredi 7 juin, le Premier ministre a annoncé que le prélèvement à la source était reporté. Il entrera en vigueur le 1er janvier 2019, et non plus le 1er janvier 2018.

Cette vidéo n'est plus disponible

Le prélèvement à la source ne démarrera pas comme prévu au 1er janvier 2018, mais un an plus tard, en 2019. Si la réforme est reportée, selon le gouvernement, elle n'est pas abandonnée. Cette année supplémentaire devrait permettre un audit du système, de nouvelles consultations, et des expérimentations cet été, uniquement avec des entreprises volontaires.

Un nouveau calendrier favorable au gouvernement

Ce report est une bonne nouvelle pour le directeur de ce réseau d'intérim à Nice (Alpes-Maritimes) : tout n'était pas prêt selon lui pour le 1er janvier prochain. "Le temps supplémentaire pour déployer le prélèvement à la source permettra d'adapter notre outil informatique : quand on fait des payes, il y a des charges sociales, des prélèvements, des éléments qui sont quand même assez complexes", explique-t-il. Une complexité dénoncée aussi par les organisations patronales : ce mercredi 7 juin au matin, le Medef se dit soulagé, mais demande toujours l'abandon de la réforme. Mais ce nouveau calendrier est avant tout favorable au gouvernement : il prévoit une baisse des cotisations salariales au 1er janvier prochain, qui aurait été beaucoup moins visible avec le prélèvement à la source.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le site internet pour expliquer le prélevement des impots à la source. (Photo d\'illustration)
Le site internet pour expliquer le prélevement des impots à la source. (Photo d'illustration) (MAXPPP)