Homophobie dans le football : les réseaux sociaux s'enflamment

Après les incidents homophobes qui ont émaillé la rencontre Nice-Marseille, quelles règles adopter ? Les débats font rage dans les stades et sur les réseaux sociaux.

franceinfo

Le débat s'enflamme de plus en plus. Après le nouvel incident qui a touché le match entre Nice et l'OM, le jeu a été arrêté plus de dix minutes à la suite de chants homophobes. Sur les réseaux sociaux, le débat fait rage. "Les réseaux sociaux sont un des lieux privilégiés pour commenter ce qui a trait au football. Le débat s'est enflammé autour de l'homophobie dans les stades, mais aussi, et surtout autour de l'utilité d'arrêter une telle rencontre. Il y a les pour et les contre et au milieu les modérés pour tenter d'arbitrer", explique le journaliste Martin Baumer.

Arrêter d'en parler ?

"Du côté de supporters, il y a une position : 'non il ne faut pas suspendre les rencontres' avec l'argument du folklore (…) Ce qui revient aussi c'est une comparaison avec Charlie Hebdo. 'Certains peuvent rire de tout, mais d'un autre côté, on nous prive de nos libertés', houspillent les internautes", avance le journaliste. "Forcément, il y a des pour. Pourquoi ? Parce que c'est de ce type de moquerie que les jeunes LGBT peuvent être victimes", précise Martin Baumer. Certains sont également plus modérés, et mettent en avant l'argument de l'escalade. D'après eux, "plus on en parle, plus il y aura d'incidents de ce genre", conclut le journaliste. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Homophobie dans le football
Homophobie dans le football (FRANCEINFO)