Gouvernement Édouard Philippe 2 : quelles leçons politiques ?

En direct du palais de l'Eysée à Paris, Anne Bourse revient sur le deuxième gouvernement d'Edouard Philippe annoncé ce mercredi 21 juin.

Cette vidéo n'est plus disponible

Quelles leçons politiques peut-on tirer de la composition du nouveau gouvernement d'Édouard Philippe annoncé ce mercredi 21 juin ? "En cette soirée de Fête de la Musique, dans la cour de l'Élysée on peut dire que l'orchestre gouvernemental a eu du mal à se former. L'exécutif voulait absolument éviter toute fausse note. Il faut dire que le puzzle était beaucoup plus compliqué à résoudre que prévu", observe Anne Bourse.

Une parité au gouvernement

Quatre ministres sur seize sont partis du gouvernement. "À l'arrivée, Emmanuel Macron continue son ouverture à droite avec des proches de Bruno Le Maire et d'Édouard Philippe. Emmanuel Macron qui promeut aussi tous ceux qui lui ont été fidèles pendant cette campagne électorale, qui l'ont accompagné. Emmanuel Macron qui respecte ce qu'il avait énoncé, à savoir la parité. Il continue donc de cocher les cases de la parité, de l'équilibre politique et aussi de l'ouverture vers la société civile", constate la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
C\'est donc deux femmes qui sont nommées à la Défense et à la Justice. Florence Parly pour les Armées, Nicole Belloubet devient garde des Sceaux en lieu et place de François Bayrou. Cette juriste est une ancienne membre du Conseil constitutionnel. 
C'est donc deux femmes qui sont nommées à la Défense et à la Justice. Florence Parly pour les Armées, Nicole Belloubet devient garde des Sceaux en lieu et place de François Bayrou. Cette juriste est une ancienne membre du Conseil constitutionnel.  (France 2)