Cet article date de plus de cinq ans.

Présidentielle : Emmanuel Macron et Marine Le Pen sont les favoris du premier tour, selon notre ultime sondage Ipsos Sopra-Steria

A quarante-huit heures du premier tour, le duo de tête est toujours talonné par François Fillon et Jean-Luc Mélenchon.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Marine Le Pen et Emmanuel Macron posent dans le cadre d'une série de photos de l'Agence France-Presse. (JOEL SAGET / ERIC FEFERBERG / AFP)

A deux jours du verdict des urnes, deux candidats font toujours la course en tête, talonnés par deux poursuivants. Selon un ultime sondage Ipsos Sopra-Steria pour France Télévisions et Radio France paru vendredi 21 avril, Emmanuel Macron (24%) et Marine Le Pen (22%) sont les deux favoris du premier tour de l'élection présidentielle. Ce duo de tête est toutefois suivi de près par François Fillon et Jean-Luc Mélenchon, à égalité avec 19% des intentions de vote. Loin derrière, Benoît Hamon pointe en cinquième position avec 7,5%, tandis que les six autres candidats sont tous crédités de moins de 5%.

Encore 31% des électeurs peuvent changer d'avis

Signe de l'incertitude qui règne encore à seulement 48 heures du scrutin, l'indécision des électeurs augmente par rapport à la précédente enquête, réalisée en début de semaine. Ainsi, seules 69% des personnes certaines d'aller voter disent avoir fait définitivement leur choix, tandis que 31% disent pouvoir changer d'avis.

Dans le détail, 85% des Français ayant l'intention de voter pour Marine Le Pen se disent sûrs de leur choix. Ils sont 83% chez les électeurs potentiels de François Fillon, 73% chez ceux d'Emmanuel Macron, 63% chez ceux de Jean-Luc Mélenchon et seulement 51% chez ceux de Benoît Hamon.

Une abstention potentiellement très élevée

Ipsos a par ailleurs demandé aux personnes interrogées vers quel candidat elles se tourneraient en second choix si elles décidaient finalement de modifier leur vote. A partir de ces données, l'institut a déterminé le point haut et le point bas de chaque candidat dans le cas où la moitié des hésitants changeaient effectivement d'avis : Emmanuel Macron se situerait entre 20,5 et 27%, Marine Le Pen entre 20 et 23%, François Fillon entre 17,5 et 20,5% et Jean-Luc Mélenchon entre 16 et 21%.

Dernière donnée importante révélée par ce sondage : la participation, estimée à 73%, pourrait être la plus faible enregistrée lors d'un scrutin présidentiel depuis le premier tour de l'élection de 2002.

*Sondage réalisé par internet auprès d'un échantillon de 2 048 personnes inscrites sur les listes électorales (dont 1 401 certaines d'aller voter et exprimant une intention de vote), constituant un échantillon national représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Emmanuel Macron

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.