Crise des sous-marins : Emmanuel Macron appelle les Européens à "être clairs" avec eux-mêmes

"Nous avons des besoins de clarification et de réengagement" de la part des Etats-Unis, a martelé le chef de l'Etat.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le Président Emmanuel Macron et le Premier ministre slovénien Janez Jansa, le 5 octobre 2021. (LUDOVIC MARIN / AFP)

Le président français appelle les Européens à "être clairs" avec eux-mêmes dans un "contexte géopolitique de plus en plus bouleversé", en tirant les leçons de l'affaire des sous-marins australiens. Emmanuel Macron s'est exprimé à son arrivée à un sommet de l'Union européenne en Slovénie, mardi 5 octobre.

"On doit regarder les décisions qui sont prises par nos alliés avec lucidité", a déclaré le chef de l'Etat français au début du sommet informel au château de Brdo, non loin de la capitale, Ljubljana. "Il y a des choix qui ont été faits dont je ne peux pas dire qu'ils ont été des signaux de considération" envers "la France et l'Europe", a-t-il ajouté. Le président fait référence aux conditions de départ des troupes américains d'Afghanistan et à l'accord stratégique Aukus conclu entre les Etats-Unis, l'Australie et le Royaume-Uni dans la région indo-pacifique.

"Continuer à accroître son indépendance"

Dans ce contexte, "nous avons des besoins de clarification et de réengagement" de la part des Etats-Unis, a précisé Emmanuel Macron, qui s'est entretenu mardi matin à Paris avec le secrétaire d'Etat américain, Antony Blinken. "Mais nous avons besoin d'être clairs avec nous-mêmes sur ce que nous voulons pour nous, pour nos frontières, pour notre sécurité, pour notre indépendance énergétique, industrielle, technologique et militaire", a-t-il ajouté.

La discussion au menu du dîner entre les 27 dirigeants de l'UE devait porter, selon lui, sur la stratégie pour "continuer à travailler de bonne foi avec ses partenaires historiques et ses alliés mais aussi continuer à accroître son indépendance, sa souveraineté".

Emmanuel Macron a confirmé qu'il s'entretiendrait au téléphone avec le président américain, Joe Biden, à la mi-octobre avant de le rencontrer au G20 de Rome les 30 et 31. "Je pense que ce sera la bonne occasion de voir comment nous pouvons nous réengager", a-t-il souligné.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Emmanuel Macron

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.