Élections européennes : Emmanuel Macron prend la parole

Plusieurs quotidiens de la presse régionale publie mardi 21 mai une interview d’Emmanuel Macron dans laquelle il dénonce notamment une connivence entre nationalistes et intérêts étrangers. 

Emmanuel Macron passe à l'offensive dans une interview publiée dans plusieurs quotidiens de presse régionale mardi 21 mai. Pas question pour lui de rester loin du scrutin du 26 mai. "Je ne peux donc pas être un spectateur, mais un acteur de cette élection européenne qui est la plus importante depuis 1979, parce que l'Union est face à un risque existentiel",déclare le chef de l'État. 

Les nationalistes pointés du doigt

Emmanuel Macron a en ligne de mire les nationalistes qui représentent une menace. "Est ennemi de l'Europe celui qui ne croit pas en son avenir. Les nationalistes qui veulent la diviser sont ses premiers ennemis", souligne le président de la République. Autre cible du chef de l’État : l'abstention, qui selon lui menace la démocratie. Après le scrutin de dimanche, ilveut lancer une grande convention européenne pour élaborer la stratégie des cinq prochaines années. Pour Emmanuel Macron, une défaite de la liste La République en marche n'est pas envisageable dimanche. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président de la République, Emmanuel Macron, le 17 mai 2019 à Biarritz (Pyrénées-Atlantiques).
Le président de la République, Emmanuel Macron, le 17 mai 2019 à Biarritz (Pyrénées-Atlantiques). (IROZ GAIZKA / AFP)