Campagne d'Emmanuel Macron : des ristournes très généreuses ?

Nouvelles révélations sur les comptes d'Emmanuel Macron à la présidentielle. Radio France révèle que le candidat aurait bénéficié de rabais importants, notamment pour la location de salles de spectacle.

Voir la vidéo
France 2

Emmanuel Macron a-t-il eu des prix cassés, des ristournes, pour louer des salles pendant sa campagne électorale ? Oui selon une enquête du service investigations de Radio France. Exemple quand il loue le théâtre Antoine à Paris le 8 mars 2017. Selon cette facture, le mouvement En Marche ! paie 3 000 € la salle. Même tarif au théâtre Bobino un mois auparavant. C'est 75% moins cher que les prix normalement pratiqués. 

Une pratique courante pour le camp Macron

Ce serait illégal selon Jean-Guy de Chalvron, ex-rapporteur de la Commission nationale des comptes de campagne. "Je pense que la commission n'a pas fait le travail puisque la jurisprudence sur les remises est claire. Nous ne devons pas accepter la moindre remise au-delà de 15 à 30%", assure-t-il. L’enquête de Radio France cite d'autres prix cassés à Paris, à Arras (Pas-de-Calais) ou encore à Lyon (Rhône). Ce jeudi 7 juin au matin, la Commission des comptes de campagne estime que la comparaison des prix dans l'enquête n'est pas légitime. Selon les ex-membres de la campagne d'Emmanuel Macron, la négociation des prix est de toute façon une pratique courante.

Le JT
Les autres sujets du JT
(THOMAS PADILLA / MAXPPP)