VIDEO. Visite guidée du fort de Brégançon, le lieu de villégiature des présidents français

C'est le troisième séjour d'Emmanuel Macron dans ce fort situé entre Toulon et Saint-Tropez.

BRUT

Le fort de Brégançon est une résidence d'État utilisée comme lieu officiel de villégiature. Pour accéder au fort, il faut traverser une propriété appartenant au grand-duché du Luxembourg. Le fort de Brégançon comprend un héliport, un grand jardin et une plage privée, à portée de vue de la plage de Bormes-les-Mimosas. Le fort contient également une douzaine de chambres et son bureau présidentiel.

Depuis les années 70, la décoration intérieure n'a guère changé. L'intérieur est assez simple et sobre. Emmanuel Macron y a reçu Theresa May en 2018 et Vladimir Poutine en 2019.

Installation compliquée pour le général de Gaulle

C'est sous l'impulsion de Charles de Gaulle que le fort est devenu la résidence d'été des présidents français en 1968. Toutefois, jugeant le lit trop petit, il n'y passera qu'une nuit. Après lui, Georges Pompidou et sa femme y ont séjourné régulièrement et Valéry Giscard d'Estaing s'y est affiché en maillot de bain.

De son côté, François Mitterrand n'était pas friand de cet endroit mais il y a reçu le chancelier allemand Helmut Kohl. Jacques Chirac affirmait "s'y emmerder" malgré ses nombreux séjours et Nicolas Sarkozy s'y est fait filmer en faisant son jogging, quelques jours après son élection. François Hollande, quant à lui, a préféré l'ouvrir au public en 2013 après un court et unique séjour en 2013.

Brégançon est la troisième résidence du président de la République, après l'Élysée et le pavillon de la Lanterne, à Versailles. En 2018, le chef de l'État Emmanuel Macron a suscité l'attention en construisant une piscine d'une valeur de 34000 euros dans le but de réduire les coûts de surveillance des baignades en mer, estimés à 60 000 euros.

VIDEO. Visite guidée du fort de Brégançon, le lieu de villégiature des présidents français
VIDEO. Visite guidée du fort de Brégançon, le lieu de villégiature des présidents français (BRUT)