Faux mails : le cabinet de Brigitte Macron a porté plainte pour usurpation d'identité

Les mails ont été envoyés dans des restaurants et hôtels de luxe en France, au Maroc et en Australie. Le parquet de Paris ouvre une enquête pour escroquerie, a appris vendredi franceinfo.

Brigitte Macron, à l\'Élysée lors d\'un dîner avec le Grand-Duc de Luxembourg, le 19 mars.
Brigitte Macron, à l'Élysée lors d'un dîner avec le Grand-Duc de Luxembourg, le 19 mars. (BENOIT TESSIER / AFP)

Le cabinet de Brigitte Macron a porté plainte pour usurpation d'identité, a appris vendredi 30 mars franceinfo, confirmant une information de RTL. Ce dépôt de plainte fait suite à l'envoi de mails avec une adresse laissant penser qu'ils ont été envoyés par les services de la première dame.

Le parquet de Paris a depuis ouvert une enquête pour escroquerie, après le dépôt de cette plainte, a appris franceinfo de source judiciaire. L'enquête a été confiée à la Brigade de répression de la délinquance astucieuse (BRDA).

Des demandes de services et d'accueil privilégiés

Les mails envoyés avec l'adresse "cabinet@presidence.fr", dont les services de la présidence de la République ont eu connaissance, ont été envoyés en France, au Maroc et en Australie pour demander des services et des accueils privilégiés. Ces mails n'émanaient pas du cabinet de Brigitte Macron, insiste l'Elysée.

Parmi les demandes qui étaient faites à travers ce faux compte, il y a par exemple une demande de surclassement auprès d'une compagnie aérienne, des réservations dans des grands restaurants et des hôtels parisiens, ainsi que des demandes de places pour le Grand Prix d'Australie de Formule 1.

Mais à aucun moment le ou les auteurs de ces mails ne se sont présentées pour bénéficier des services demandés. C'est la représentation diplomatique française à Hong Kong qui a donné l'alerte. Elle avait été informée par les autorités locales d'une prochaine venue de Brigitte Macron sur l'île. Or cette visite n'était pas prévue.