Cinq questions sur le baptême de Yuan Meng, le bébé panda du zoo de Beauval

L'épouse du président de la République, Brigitte Macron, qui est la marraine du panda, et le vice-ministre chinois des Affaires étrangères, Zhang Yesui, étaient réunis lundi pour annoncer le prénom du panda.

Yuan Meng lors de sa \"cérémonie du nom\", au zoo de Beauval (Loir-et-Cher), le 4 décembre 2017. 
Yuan Meng lors de sa "cérémonie du nom", au zoo de Beauval (Loir-et-Cher), le 4 décembre 2017.  (THIBAULT CAMUS / AFP)

Cette petite boule de poils gris et blanc rosé a enfin son petit nom. Il s'appelle Yuan Meng, ce qui en chinois signifie "la réalisation d'un rêve, d'un souhait", et pèse déjà plus de sept kilos : Brigitte Macron a baptisé, lundi 4 décembre au zoo de Beauval (Loir-et-Cher) le bébé panda né le 4 août. Franceinfo revient sur cet événement au sommet dans les relations entre la France et la Chine. 

1Pourquoi attendre autant de temps pour lui donner un nom ?

Un nom, ça se mérite chez les pandas. Le baptême de cet ours herbivore, "trésor national chinois", fait donc l'objet d'une grande attention. Mais, avant de mettre au point les festivités, il a fallu laisser passer une période de trois mois, pour s'assurer que le bébé était viable. "La cérémonie du baptême est importante car on nomme les bébés pandas une fois qu’on est sûr qu’ils vont survivre. La tradition veut que l’on attende au moins le 100e jour", a ainsi indiqué sur BFMTV Jérôme Pouille, spécialiste des pandas. 

Quelques minutes après son baptême, Yuan Meng avait déjà quatre timbres à son nom et à son effigie.

2Qui décide du nom ?

Pour le choisir, le protocole est très précis. Ce sont les soigneurs de la réserve chargés du panda, en Chine, qui ont proposé des prénoms. Et c'est l'un d'entre eux qui a été sélectionné par la Première dame chinoise. C'est donc le nom de Yuan Meng qui a ensuite été proposé à Brigitte Macron, la Première dame du pays hôte et marraine de l'animal. 

3Pourquoi Jean-Pierre Raffarin était-il de la partie ?

L'ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin est un grand amoureux de la Chine et s'y rend régulièrement depuis plus de quinze ans pour promouvoir la coopération franco-chinoise. Avant d'assister à la cérémonie, il a posté sur Twitter un portrait de lui pris en compagnie d'un panda.

4Est-ce qu'on peut aller le voir ?

Il va falloir être encore un peu patient ! La boule de poils ne sera présentée au public qu'à partir du 13 janvier prochain, lors d'une nouvelle grande cérémonie. Mais sans sa marraine Brigitte Macron cette fois.

5Est-ce que Yuan Meng va rester en France ?

Et non ! Yuan Meng, comme ses parents, ne sont que de passage. Les pandas adultes sont en résidence en France jusqu’en 2022, sauf nouvel accord entre la France et la Chine, et demeurent la propriété de la Chine. Yuan Meng rejoindra donc son pays d'origine à l'âge de 2 ou 3 ans.