Affaire Benalla : le rapport du Sénat accable Benalla et l'Élysée

Le rapport de la commission d'enquête du Sénat sur l'affaire Benalla pointe des dysfonctionnements majeurs au sommet de l'État. Les sénateurs réclament des poursuites contre Alexandre Benalla et mettent en cause trois proches du président.

France 3

Après six mois de travail, c'est un rapport accablant que la commission d'enquête du Sénat a rendu public mercredi 20 février. Les sénateurs ne sont pas tendres avec Alexandre Benalla. Il l'accuse de faux témoignages lors de ses auditions au Sénat et d'être impliqué dans de nombreuses affaires.

L'Élysée ne veut pas réagir

Au-delà du cas Benalla, la commission vise également trois des plus hauts responsables de l'État appelés à témoigner dans cette affaire : Alexis Kohler, le secrétaire général de l'Élysée, Patrick Strzoda, directeur de cabinet et Lionel Lavergne, chef du Groupe de sécurité de la présidence de la République (GSPR). Leurs explications sur l'acquisition du port d'arme ou la restitution des passeports diplomatiques d'Alexandre Benalla n'ont pas convaincu la commission, qui demande la saisine du parquet.

Les sénateurs dénoncent des dysfonctionnements au plus haut sommet de l'État. Par la voix de Benjamin Griveaux, l'exécutif a répliqué : "L'Élysée aura l'occasion d'apporter des réponses factuelles sur manifestement beaucoup de contrevérités qui sont présentes dans le rapport". Mercredi soir, la présidence indique qu'elle ne réagira pas au contenu du rapport au nom de la séparation des pouvoirs.

Le JT
Les autres sujets du JT
Alexandre Benalla, ancien collaborateur d\'Emmanuel Macron, lors de sa première audition par la commission d\'enquête du Sénat, le 19 septembre 2018.
Alexandre Benalla, ancien collaborateur d'Emmanuel Macron, lors de sa première audition par la commission d'enquête du Sénat, le 19 septembre 2018. (BERTRAND GUAY / AFP)