Affaire Benalla : le feu gagne l'Élysée

Les auditions du lundi 23 juillet n'ont pas permis d'éteindre l’incendie. Le secrétaire général de l'Élysée et le directeur de cabinet d'Emmanuel Macron vont être entendus. L'Élysée est sous pression.

France 3

Emmanuel Macron a l'habitude de fonctionner en s'appuyant sur un carré de fidèles. Mais sa garde rapprochée est aux abois lundi 23 juillet. Même le dévoué ministre de l'Intérieur Gérard Collomb s'est défaussé de ses propres responsabilités en pointant celles du cabinet du chef de l'État à l'Élysée. Le secrétaire général de la présidence Alexis Kohler et le directeur de cabinet Patrick Strzoda vont se retrouver cette semaine sous le feu des questions sur l'affaire Benalla des députés et des sénateurs.

Les "marcheurs" déçus

L'Élysée continue d'affirmer qu'Emmanuel Macron s'exprimera quand il le jugera utile. Mais ce silence s'apparente à de la panique. L'opposition a profité de son silence pour se refaire une santé en dénonçant l'opacité du pouvoir. Le président a sous-estimé les effets dévastateurs de l'affaire Benalla. La République exemplaire en prend un coup. Même les partisans du mouvement En marche ! ne semblent plus avoir confiance et sont troublés par ce nouveau monde qui ressemble tellement à l'ancien monde. Emmanuel Macron devra aussi gérer cette déception.

Le JT
Les autres sujets du JT
Emmanuel Macron accompagné d\'Alexandre Benalla, lors du défilé militaire du 14-Juillet 2018 à Paris. 
Emmanuel Macron accompagné d'Alexandre Benalla, lors du défilé militaire du 14-Juillet 2018 à Paris.  (PHILIPPE WOJAZER / AFP)