Primaire écologiste : "C’est extrêmement important de garder cet élan qui était incarné par Sandrine Rousseau", affirme Alice Coffin

Yannick Jadot sera le candidat d'Europe Ecologie les Verts à l'élection présidentielle en avril 2022. L'eurodéputé a remporté mardi le second tour de la primaire écologiste avec 51,03% des voix. Sandrine Rousseau a recueilli 48,97% des suffrages.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Alice Coffin, élue à la mairie de Paris et Sandrine Rousseau, candidate à la primaire écologiste en vue de la présidentielle 2022, lors des journées d'été d'Europe Ecologie les Verts à Poitiers, le 21 août 2021. (MATHIEU HERDUIN / MAXPPP)

"C’est extrêmement important de garder cet élan qui était incarné par Sandrine Rousseau", a estimé mardi 28 septembre sur franceinfo Alice Coffin, élue à la mairie de Paris et soutien de Sandrine Rousseau, alors que la candidate à la primaire écologiste s’est inclinée de peu face à Yannick Jadot.

franceinfo : Êtes-vous fière du chemin parcouru par Sandrine Rousseau, ou alors déçue d’échouer de si peu ?

Alice Coffin : Très heureuse par tout ce que Sandrine Rousseau et ses équipes ont accompli pendant cette campagne. Ça a été un moment politique absolument historique. Ça faisait longtemps qu’en France on n’avait pas eu tout d’un coup un changement profond. Certains thèmes ont émergé dans le débat public et le débat médiatique. Une nouvelle personnalité politique a émergé. Je suis super joyeuse de tout ça, et évidemment déçue que Sandrine Rousseau n’ait pas gagné.

Cette semaine vous avez expliqué que choisir Yannick Jadot c’était d’une certaine manière "refaire un Macron" ?

Je n’ai jamais dit ça. J’ai dit que Sandrine Rousseau offrirait un changement plus profond en termes d’incarnation du politique, ce qui était assez irréfutable. Mais ce n’est pas grave, il y a plein de stratégies différentes. Les candidats différaient plus sur les stratégies que sur les contenus.

Est-ce que le très bon score et la campagne de Sandrine Rousseau vont peser sur la campagne de Yannick Jadot ?

Ça va peser même au-delà. Ça a révolutionné la façon d’aborder une campagne des primaires, même si on aurait souhaité que ça révolutionne la façon d’aborder une campagne présidentielle ! Mais Sandrine Rousseau a vraiment marqué quelque chose. Il est désormais possible d’employer certains termes qu’on croyait réservés à des mouvements qui étaient hors champ politique. Ces termes ont été amenés dans le champ politique. Donc je pense que Yannick Jadot va les conserver et que c’est extrêmement important de garder cet élan qui était incarné par Sandrine Rousseau.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Primaire écologiste

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.