Christine Lagarde veut reverdir et dépoussiérer la BCE

Christine Lagarde a passé son grand oral devant le Parlement européen mercredi 4 septembre. Elle va quitter le FMI pour la Banque centrale européenne (BCE), où elle doit reverdir les investissements européens.

FRANCEINFO

Du FMI à la BCE, première audition de Christine Lagarde mercredi 4 septembre devant les eurodéputés et premier engagement tout en haut de son agenda. "Toute institution doit intégrer l'impératif climatique", a-t-elle déclaré à Bruxelles. Favoriser les investissements écologistes et surtout éliminer progressivement les titres financiers des entreprises polluantes.

La BCE change de cap

"63% des rachats d'actifs de la Banque centrale européenne sont faits dans des entreprises fortement émettrices de CO2. Il faut stopper ça rapidement", s'insurge Damien Carême, député européen EELV. Autre objectif affiché par Christine Lagarde : rendre le langage de la BCE plus accessible aux citoyens. L'ancienne dirigeante du FMI débutera son mandat le 1er novembre.

Le JT
Les autres sujets du JT
63% des Français interrogés ont une \"bonne opinion\" de Christine Lagarde, récemment nommée à la tête de la BCE.
63% des Français interrogés ont une "bonne opinion" de Christine Lagarde, récemment nommée à la tête de la BCE. (JOHN THYS / AFP)