DSK et Anne Sinclair à la Une de l'actualité

Invité par un géant de l'Internet en Chine, l'ancien patron du FMI, Dominique Strauss-Kahn, a effectué lundi 19 décembre, son retour à la vie publique. Le même jour, Anne Sinclair, était citée personnalité féminine de 2011 dans un sondage de CSA.

Dominique Strauss-Kahn et Anne Sinclair devant leur domicile, place des Vosges à Paris, le 4 septembre 2011.
Dominique Strauss-Kahn et Anne Sinclair devant leur domicile, place des Vosges à Paris, le 4 septembre 2011. (AFP - MIGUEL MEDINA)

Invité par un géant de l'Internet en Chine, l'ancien patron du FMI, Dominique Strauss-Kahn, a effectué lundi 19 décembre, son retour à la vie publique. Le même jour, Anne Sinclair, était citée personnalité féminine de 2011 dans un sondage de CSA.

Hasard de la vie, le socialiste, Dominique Strauss-Kahn, et son épouse, Anne Sinclair, se retrouvent projetés sous les feux des projecteurs.

Le premier a réendossé son costume de spécialiste en macro-économie, lundi matin à Pékin alors que la journaliste, Anne Sinclair, s'est retrouvée en tête des femmes ayant le plus marquées les Français en 2011, parmi une liste de dix personnalités, dans un sondage du CSA pour Terrafemina et dévoilé par le journal gratuit 20Minutes.

La situation économique et rien d'autre

Après plus de sept mois de turbulences judiciaires, l'ancien député de Sarcelles a écarté toute question sur ses déboires personnelles, opposant un systématique "Aucun commentaire" aux journalistes étrangers qui tentaient de l'interroger sur ce sujet.

En costume sombre et cravate rose, l'ancien professeur d'économie a livré, en anglais, son analyse de la situation économique, comparant la zone euro à un "radeau sur le point de sombrer".

"Nous voyons les pays européens passer d'un plan (de sauvetage) à un autre, d'un sommet de la dernière chance à un autre, toujours sans admettre les pertes, toujours sans permettre une reprise de la croissance et toujours en échouant à restaurer la confiance", a déclaré M. Strauss-Kahn.

"Je ne suis pas persuadé que M. Sarkozy et Mme Merkel se comprennent bien entre eux et c'est probablement une des raisons pour lesquelles le système européen a des problèmes pour avancer", a-t-il confié estimant en revanche que le gouvernement chinois avait "particulièrement bien tiré son épingle du jeu" lors de la crise de 2008-2009.

Anne Sinclair, qui a davantage marqué les Françaises, pourrait prendre la tête du Huffington Post

Dans l'étude du CSA, réalisée les 6 et 7 décembre sur 1.005 personnes, Mme Sinclair est citée par 25% des sondés, juste devant la directrice générale du FMI, Christine Lagarde (24%) et la première secrétaire du parti socialiste, Martine Aubry (23%). Suivent Marine Le Pen (18%), Nolwenn Leroy (18%), Carla Bruni-Sarkozy (16%), Eva Joly (11%), la réalisatrice de "Polisse" Maïwenn (5%), une journaliste Audrey Pulvar (5%) et Tristane Banon (4%).

Le classement diffère cependant fortement selon les hommes et les femmes.

Les femmes placent largement en tête Anne Sinclair (31%), devant Martine Aubry (24%) et Nolwenn Leroy (22%). Les hommes ont davantage été marqués par Christine Lagarde (28%), devant Marine Le Pen (23%) et Martine Aubry (21%), Anne Sinclair n'étant qu'en quatrième position (19%).

Ces derniers jours, le nom de Mme Sinclair était aussi souvent citée pour diriger la version française du journal américain en ligne, le Huffington Post attendu en début de l'année 2012, une information que sa fondatrice, Arianna Huffington, n'a pas confirmé.

Reportage de Hélène Hug sur France 2 le 19 novembre 2011

Voir la video