Cet article date de plus de six ans.

Denis Baupin : accusé d'agressions sexuelles, il démissionne de l'Assemblée nationale

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Denis Baupin : accusé d'agressions sexuelles, il démissionne de l'Assemblée nationale
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Pas moins de huit femmes de son propre ex-parti accusent Denis Baupin, député de Paris, de harcèlement sexuel. Ce dernier, qui nie en bloc, a toutefois démissionné de l'Assemblée nationale.

Denis Baupin, député de Paris, vice-président de l'Assemblée nationale, mis en cause par plusieurs collègues de son ancien parti politique. Huit femmes dénoncent agressions et harcèlement sexuels. Parmi elles, Sandrine Rousseau, une des porte-paroles d'Europe Ecologie Les Verts. Elle dit avoir été victime d'agressions il y a plusieurs années. "C'était à Montreuil en 2011, j'organisais une réunion. À un moment donné, j'ai fait une pause et voulu aller aux toilettes et dans un couloir, Denis Baupin m'a calée contre un mur et a cherché à m'embrasser de force", témoigne Sandrine Rousseau. A l'époque, elle explique avoir parlé des agissements de Denis Baupin à deux cadres du parti. "J'avais peur que ma parole soit décrédibilisée, discréditée, d'être celle par qui les ennuis arrivent", explique Sandrine Rousseau.

La goutte qui fait déborder le vase

Et c'est une photo qui les aurait fait sortir de leur silence. En mars, à l'occasion de la Journée de la Femme, le député publie ce message sur Internet : "Contre les violences faites aux femmes", en portant du rouge sur les lèvres. Insupportable pour Elen Debost, qui raconte avoir été harcelée pendant plusieurs mois. "Je vois la photo, je lis le sous-titre, je suis partie vomir", déplore-t-elle. Denis Baupin a annoncé ce lundi sa démission de la vice-présidence de l'Assemblée nationale pour pouvoir assurer sa défense. Il évoque des accusations "mensongères, diffamatoires et qui ne reposent sur aucun fondement".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.