Cet article date de plus de cinq ans.

Révision constitutionnelle : une partie qui s'annonce difficile pour François Hollande

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Révision constitutionnelle : une partie qui s'annonce difficile pour François Hollande
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Les débats s'annoncent vifs et houleux. Le point avec Michel Dumoret sur France 3.

Près de trois mois après les attentats de Paris, le débat s'ouvre à propos de la révision constitutionnelle à l'Assemblée nationale. "Pour aller au Congrès de Versailles, il faut que le texte soit adopté dans les mêmes termes et à l'Assemblée nationale et au Sénat. C'est un préalable à la révision de la constitution", précise Michel Dumoret.

La droite, majoritaire au Sénat ne veut pas faire ce "cadeau" à François Hollande à 16 mois de la présidentielle. "Elle a déjà prévenu, elle modifiera le texte voté par les députés. Il faudra donc forcément revenir à l'Assemblée nationale", prévient le journaliste.

L'unité nationale vole en éclats

La majorité de gauche et de droite qui est d'accord avec le texte rétrécie au fur et à mesure des débats. Le gouvernement a semé le trouble. La réécriture du texte n'a pas convaincu une partie de la gauche. À droite, les partisans du oui sont de moins en moins nombreux. L'unité nationale a volé en éclats.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Débat sur la déchéance de nationalité

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.