Affaire des sondages de l’Élysée : Claude Guéant reste incarcéré

Publié Mis à jour
Affaire des sondages de l’Élysée : Claude Guéant reste incarcéré
France info
Article rédigé par
N.Perez, T. Le Bras, G.Bensoussan - franceinfo
France Télévisions

Plusieurs condamnations ont eu lieu vendredi 21 janvier dans l’affaire dite des sondages de l’Elysée sous la présidence de Nicolas Sarkozy.

Ils faisaient partie de la garde rapprochée de l’ancien président de la République. Claude Guéant et Patrick Buisson ont été condamnés vendredi 21 janvier pour favoritisme dans l’affaire des sondages de l'Élysée. Si Nicolas Sarkozy, protégé par son immunité présidentielle, n’a pas été inquiété, les deux hommes clés de sa présidence ont, eux, écopés d'un an de prison, dont huit mois ferme pour l’ancien secrétaire général de l’Élysée, et deux ans de prison avec sursis pour l’ex-proche conseiller de Nicolas Sarkozy.

Six mois avec sursis pour Mignon et Giacometti

Deux autres de ses anciens conseillers ont également été condamnés : six mois avec sursis et 70 000 euros d’amende pour Emmanuelle Mignon et Pierre Giacometti. Mais pour la justice, les millions d’euros de sondages commandés par l’Élysée entre 2007 et 2012, sans appel d’offres, font bien l’objet de favoritisme et de détournement de fonds publics. Le tribunal a demandé à ce que Claude Guéant, déjà incarcéré dans l’affaire des primes en liquide alors qu’il était directeur de cabinet, exécute sa peine en prison. Depuis sa cellule de la prison de la Santé, Claude Guéant a aussitôt fait appel du jugement. En attendant son second procès et une éventuelle remise en liberté provisoire, l’ancien premier flic de France reste incarcéré.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.