Cet article date de plus de neuf ans.

Claude Guéant enflamme la campagne

Mardi à L'Assemblée nationale, les propos de Claude Guéant ont envenimé les débats. Un député PS évoque le nazisme et met le feu aux poudres. Gilbert Collard s'emporte "Guéant fait la trottoir pour Sarkozy". Les ministres temporisent.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La revue de presse matinale des radios (FTV)

Mardi à L'Assemblée nationale, les propos de Claude Guéant ont envenimé les débats. Un député PS évoque le nazisme et met le feu aux poudres. Gilbert Collard s'emporte "Guéant fait la trottoir pour Sarkozy". Les ministres temporisent.

Gilbert Collard, le président du comité de soutien à Marine le Pen, aux "4 V" sur France 2 ne mâche pas ses mots à l'encontre du ministre de l'intérieur accusé de vouloir rabattre les voix du FN : "Il nous prend pour des demeurés (...) Guéant fait le trottoir pour Sarkozy".

Sur Europe 1, la ministre du budget, Valérie Pecresse revient sur le départ du gouvenement de l'Assemblée nationale après l'attaque de Serge Letchimy. "On ne traite pas ainsi le ministre de l'intérieur (...) les propos de Claude Guéant ont été détournés".

Embarrassé, François Baroin, le ministre de l'économie, ne trouve pas ses mots pour défendre Claude Guéant sur RTL et souhaite "tourner la page".

Brice Hortefeux, sur France Inter, revient sur les paroles de Serge Letchimy : "Ce qu'a dit ce député, soutien de François Hollande, est une inacceptable outrance".

Martine Aubry, sur Canal+ , estime que Claude Guéant "passe son temps à provoquer et feint de s'étonner qu'il y ait des réactions". Comme François Hollande, la secrétaire nationale du PS dit : "ça suffit".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.