Christiane Taubira poussée vers la sortie par Manuel Valls ?

En plateau, Nathalie Saint-Cricq revient sur la démission du gouvernement de la désormais ex-garde des Sceaux, Christiane Taubira.

FRANCE 2

La garde des Sceaux Christiane Taubira a démissionné du gouvernement. L'annonce a été faite par l'Elysée ce mercredi 27 janvier. Un départ précipité par Manuel Valls, selon Nathalie Saint-Cricq. "Elle hésitait, elle était sur le fil : partir ou rester ? François Hollande voulait, lui, tout faire pour la retenir. C'est une caution de gauche et puis il l'aime bien, mais Manuel Valls considérait, depuis le 23 décembre, que ce n'était plus jouable. Il a donc tout fait pour qu'elle ait très, très, très envie de démissionner, et il a réussi", explique en plateau la journaliste de France 2.

Un gouvernement très "vallso-vallsien"

La démission de Christiane Taubira va avoir certaines conséquences politiques pour le gouvernement. "Ce soir, on se retrouve, après les départs de Cécile Duflot, Arnaud Montebourg, Benoît Hamon, avec un gouvernement cohérent, mais franchement 'vallso-vallsien', sur une ligne très réformiste, très centriste et ferme. Revers de la médaille, une majorité rabougrie ce qui, pour François Hollande en 2017, n’est pas de très bon augure", poursuit Nathalie Saint-Cricq.

Le JT
Les autres sujets du JT
Christiane Taubira au Tribunal de grande instance de Paris, le 18 janvier 2016.
Christiane Taubira au Tribunal de grande instance de Paris, le 18 janvier 2016. (THOMAS SAMSON / AFP)