Cet article date de plus de huit ans.

UMP : Fillon et Copé discutent, mais ne décident rien

Les deux hommes se sont rencontrés deux fois aujourd'hui, sans parvenir à un accord. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Jean-François Copé, le président de l'UMP, le 2 décembre 2012 à Nancy (Meurthe-et-Moselle).  (POL EMILE / SIPA)

CHAOS A L'UMP - La situation de l'UMP reste en suspens, lundi 3 décembre, malgré les deux rencontres entre Jean-François Copé et François Fillon, qui se disputent depuis deux semaines la présidence du principal parti d'opposition. A l'issue du deuxième rendez-vous, 45 minutes dans un bureau de l'Assemblée nationale, ils ne sont toujours pas parvenus à un accord.

"Un cycle normal de discussion a été engagé aujourd'hui et se poursuivra demain", a expliqué Jérôme Chartier, député proche de François Fillon. "La tempête qu'a connue l'UMP ces derniers jours a connu une nouvelle étape et peut se rapprocher de la fin", a-t-il estimé, tout en soulignant que les deux hommes mettaient "tous les sujets sur la table, sans tabous". De son côté, Jean-François Copé, le président contesté du parti, s'est dit "content" de l'avancée des négociations, selon la journaliste de BFMTV qui suit le dossier.

Pour les deux hommes politiques, le fait de discuter directement ensemble permet d'écarter l'ultimatum de Nicolas Sarkozy, qui s'achève mardi, même si leur désaccord reste entier. Si François Fillon veut organiser un référendum sur un nouveau vote le plus rapidement possible, Jean-François Copé, lui, refuse qu'il ait lieu avant les municipales de 2014.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.