Violences à Chanteloup-les-Vignes : les deux suspects mis en examen et écroués, une information judiciaire ouverte

Les deux suspects sont un jeune majeur et un mineur. 

Le cirque brûlé dans la nuit du 2 au 3 novembre 2019, à Chanteloup-les-Vignes, dans les Yvelines.
Le cirque brûlé dans la nuit du 2 au 3 novembre 2019, à Chanteloup-les-Vignes, dans les Yvelines. (PIERRE RATEAU / AFPTV)

Le parquet de Versailles a ouvert une information judiciaire lundi 4 novembre après les violences survenues dans la soirée du samedi 2 novembre à Chanteloup-les-Vignes (Yvelines), a appris franceinfo auprès du parquet. Les deux individus interpellés le 2 novembre au soir, un mineur et un jeune majeur, ont été mis en examen et placés en détention provisoire, comme le demandait le parquet. Ils sont soupçonnés d'avoir participé à ces violences.

L'information judiciaire est ouverte "du chef criminel de destructions ou dégradations de biens par incendie ou tout autre moyen dangereux pour les personnes commis en bande organisée" et "des chefs délictuels de participation à un groupement formé en vue de la préparation de violences contre les personnes ou de destructions ou dégradations de biens, embuscade en réunion dans le but de commettre des violences avec usage ou menace d’une arme, violences volontaires avec arme en bande organisée ayant entraîné une incapacité de travail n’excédant pas 8 jours sur des personnes dépositaires de l’autorité publique et violences volontaires n’ayant pas entraîné d’incapacité de travail sur des personnes dépositaires de l’autorité publique".

"Petite bande d'imbéciles"

Samedi 2 novembre, dans la soirée, le chapiteau d'un centre culturel dédié aux arts du cirque de Chanteloup-les-Vignes, dans les Yvelines, a été incendié, après des échauffourées avec la police. Deux personnes dont un mineur de 17 ans ont été interpellées après ces violences nocturnes. Deux enquêtes ont également été ouvertes notamment pour "participation à un groupement formé en vue de la commission d’actes de violences ou de destructions et dégradations" et "destructions de biens par incendie".

Le centre culturel, construit il y a un an pour un montant de 900 000 euros, sera reconstruit "dans moins d'un an", a affirmé le président du département des Yvelines, Pierre Bédier. Le Premier ministre, Edouard Philippe, a quant à lui déploré "la petite bande d'imbéciles et d'irresponsables" qui a pris pour cibles des policiers et incendié le chapiteau du cirque.

Mardi 5 novembre, trois autres ministres se rendent sur place : le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner, la ministre de la Justice Nicole Belloubet, et le ministre de la Ville Julien Denormandie.