Chanteloup-les-Vignes : appel aux dons lancé par la Compagnie des Contraires pour "reconstruire" le chapiteau incendié et "racheter tout le matériel"

La directrice de la Compagnie des Contraires veut reconstruire le chapiteau incendié.

Le cirque de la Compagnie des Contraires, incendié samedi 2 novembre.
Le cirque de la Compagnie des Contraires, incendié samedi 2 novembre. (OLIVIER CORSAN / MAXPPP)

Invitée de franceinfo lundi 4 novembre, la directrice de la Compagnie des Contraires, Neusa Thomasi, a lancé un appel aux dons pour "reconstruire" l'école de cirque incendiée samedi soir lors d'une nuit d'émeutes à Chanteloup-les-Vignes (Yvelines).

>>>À lire aussi. "Ça a toujours été chaud, Chanteloup, faut dire la vérité" : à Chanteloup-les-Vignes, les violences urbaines n'étonnent plus les habitants

"On appelle aux dons pour pouvoir reconstruire et racheter tout le matériel de l'école de cirque. Nous n'avons même plus une balle de jonglage", a-t-elle souligné. L'association, qui gérait ce chapiteau inauguré il y a un an, proposait des ateliers aux jeunes, notamment ceux du quartier sensible de la Noé, situé à proximité.

"26 ans de travail" partis en fumée

"Ce chapiteau, c'est l'aboutissement de 26 ans de travail de la Compagnie des Contraires sur le territoire de Chanteloup", a expliqué Neusa Thomasi. "Il était important pour cette ville, au niveau de l'accès à la culture pour tous. Nous avons créé un imaginaire collectif pour cette population à travers le lien social et l'art", a ajouté la directrice de l'association.

Selon elle, c'est "l'image de la laïcité et de la liberté dans ce quartier" qui a été attaquée samedi soir. Neusa Thomasi a dénoncé "une vraie stratégie d'attaque". "C'était organisé, c'était réfléchi."

Deux suspects interpellés

L'incendie s'est déclaré vers 22h30 alors que des affrontements entre jeunes et policiers avaient commencé dès 19h au cœur de la Noé. Deux fonctionnaires ont été légèrement blessés et deux suspects, dont un mineur, interpellés, a indiqué le parquet de Versailles.

En attendant de reconstruire le chapiteau, la Compagnie des Contraires va "sûrement mettre en place les activités dans un gymnase, ou dans la salle des fêtes pour continuer à assurer les cours réguliers du cirque", a expliqué sa directrice.

Chapiteau de Chanteloup-les-Vignes avant l\'incendie
Chapiteau de Chanteloup-les-Vignes avant l'incendie (Google Earth / Stéphanie Berlu)