Yvelines : un chapiteau incendié à Chanteloup-les-Vignes, des policiers pris à partie

Cette grande structure en bois qui a coûté 800 000 euros, appartenait à la Compagnie des contraires, une association de cirque implantée depuis près de trente ans dans cette ville.

La maire de Chanteloup-Les-Vignes a partagé sur Twitter la photo du chapiteau incendié, samedi 2 novembre 2019, dans le quartier de la Noé. 
La maire de Chanteloup-Les-Vignes a partagé sur Twitter la photo du chapiteau incendié, samedi 2 novembre 2019, dans le quartier de la Noé.  (COMPTE TWITTER DE CATHERINE ARENOU)

Le chapiteau d'un cirque a été incendié à Chanteloup-les-Vignes (Yvelines), samedi 2 novembre. "L’Arche, centre des arts de la scène et du cirque, est en cendres", a tweeté dans la nuit la maire de la ville, Catherine Arenou. "Nous sommes anéantis mais nous nous relèverons et nous reconstruirons", a-t-elle ajouté, se disant "écœurée". La ville est "la proie d'agressions diverses et variées depuis plusieurs jours", s'est-elle indignée, évoquant pour l'AFP les coupures d'éclairage public quotidiennes provoquées depuis un mois par des jeunes dans le quartier sensible de la Noé.

Cité par Le Parisien, le sous-préfet de Saint-Germain-en-Laye, présent sur les lieux, a déclaré que deux personnes ont été interpellées : "Ces deux interpellations ont permis de stabiliser la situation et de faire en sorte que cette soirée de violence ne parte pas en nuit de violence", a-t-il déclaré.

Un guet-apens après des feux de poubelles

Les policiers ont été appelés vers 21h30 pour des feux de poubelles, selon des informations recueillies par France Bleu Paris. Sur les vidéos de surveillance, les policiers aperçoivent alors une quarantaine de personnes armées de bâtons. Les forces de l'ordre appellent des renforts, mais sont pris à partie dès leur arrivée sur place.

Les policiers ont ensuite essuyé des jets de projectiles et des tirs de mortiers jusqu'à 23 heures. Ils ont été pris à partie par "une trentaine de jeunes" au plus fort des évènements, selon l'AFP. L'incendie du chapiteau s'est déclenché vers 22h30.

Pour la maire, Catherine Arenou, il s'agit d'un "incendie délibéré" car "il a été retrouvé deux départs de feu, sur deux côtés" du bâtiment. La police a commencé son enquête et ne privilégie aucune piste pour le moment.

D'autres équipements visés 

Cette grande structure en bois, qui a coûté 800 000 euros, appartenait à la Compagnie des contraires, une association de cirque implantée depuis près de trente ans à Chanteloup. "On y trouve une école sociale du cirque" et le bâtiment "accueille beaucoup d'enfants", a déploré la maire, qui leur cherche actuellement une solution de repli.

D'après Catherine Arenou, ce n'est pas le seul équipement du quartier qui a été visé samedi soir. "Il y a eu quelques essais sur le Bureau d'information jeunesse qui a été fracturé. On a retrouvé de l'essence à l'intérieur et il y a eu une tentative d'incendie", a-t-elle détaillé.

Cette poussée de violence pourrait être liée à des travaux de réhabilitation dans le quartier qui "dérangent l'économie souterraine", a avancé une source policière à l'AFP. Une information confirmée par Catherine Arenou, qui précise qu'une barre d'immeuble doit bientôt être démolie dans le cadre du programme de rénovation urbaine.