Cet article date de plus de trois ans.

Après la démission de Christian Estrosi, Les Républicains soutiennent Renaud Muselier pour diriger la région Paca

Déjà premier vice-président de la région et député européen, Renaud Muselier a été désigné comme le candidat du groupe LR-UDI-MoDem, mais doit encore être élu par le conseil régional.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Renaud Muselier (à droite), alors candidat Les Républicains aux élections régionales dans la région Paca, en compagnie de sa tête de liste, Christian Estrosi, le 8 décembre 2015 à Marseille. (BORIS HORVAT / AFP)

Christian Estrosi a surpris son monde, lundi 8 mai. Le président de la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur a annoncé qu'il allait démissionner, pour redevenir maire de Nice. Mardi 9 mai, le groupe LR-UDI-MoDem a choisi son candidat pour lui succéder : le premier vice-président délégué de la région, Renaud Muselier. L'entourage de ce dernier a confirmé à franceinfo cette information de l'AFP. Sa nomination doit être validée par un vote du conseil régional, où son groupe est majoritaire.

"Christian Estrosi nous a dit qu'il souhaitait quitter la présidence de la région parce qu'il veut se consacrer à la ville de Nice qui lui manque beaucoup, surtout après les attentats", a expliqué à l'AFP un conseiller régional du groupe, Richard Miron. "L'unanimité du groupe a accepté sa décision et c'est à l'unanimité qu'on a choisi Renaud Muselier pour qu'il soit notre seul candidat" pour le remplacer.

Déjà premier vice-président de la région

Député des Bouches-du-Rhône pendant plus de quatorze ans entre 1993 et 2012, Renaud Muselier a également été le premier adjoint du maire de Marseille Jean-Claude Gaudin pendant douze ans. Député européen depuis 2014, il est déjà le premier vice-président de la région.

En 2015, Christian Estrosi avait bénéficié du retrait du candidat du PS à la présidence du conseil régional, Christophe Castaner, pour battre la candidate du FN, Marion Maréchal-Le Pen.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.