Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo L’UMP muette face aux soupçons qui pèsent sur ses parlementaires

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Le PS demande la démission des élus UMP visés ce jeudi 13 novembre par la Haute autorité pour la transparence. Cette dernière pourrait transmettre d’autres noms à la justice, selon Thierry Curtet, en duplex de l’Assemblée nationale.

Aucune réaction officielle du côté de l’UMP, ni au parti, ni au Sénat, ni à l’Assemblée, note Thierry Curtet, en direct de l’Assemblée nationale. On constate simplement que la justice est saisie, du bout des lèvres.

Le Parti socialiste en revanche se félicite de l’efficacité de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique, système voulu par François Hollande à la suite de l’affaire Cahuzac.

Le PS demande la démission des parlementaires ciblés

Face à ces soupçons de fraude fiscale, les socialistes estiment que les trois parlementaires UMP mis en cause devraient démissionner.

Selon Thierry Curtet, la Haute autorité a rappelé qu’elle n’avait pas terminé son travail. Pas avant la fin du mois de décembre en tout cas. D’ici-là, elle n’exclurait pas d’avoir d’autres noms à transmettre à la justice…

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.