Affaire des écoutes : le renvoi de Nicolas Sarkozy en correctionnelle "est totalement incompréhensible", affirme l'une de ses avocates

Jacqueline Laffont, l'une des avocates de l'ancien chef de l'État dénonce vendredi sur franceinfo "un traitement absolument particulier et exceptionnel".

Jacqueline Laffont, l\'une des avocates de Nicolas Sarkozy.
Jacqueline Laffont, l'une des avocates de Nicolas Sarkozy. (CAROLINE BLUMBERG / EPA)

Le renvoi de Nicolas Sarkozy devant le tribunal correctionnel dans l'affaire des écoutes est "totalement incompréhensible" et "donne le sentiment très désagréable que Nicolas Sarkozy fait décidément l'objet d'un traitement particulier", dénonce vendredi 30 mars sur franceinfo l'une de ses avocates, Jacqueline Laffont.

L'ancien président de la République "n'a jamais cessé de contester" les faits qui lui sont reprochés, "qui ne reposent sur rien", a-t-elle affirmé. "Nous sommes en train de réfléchir au recours adapté et nous prendrons notre décision dans les délais", a ajouté l'avocate.

"L'instruction n'est pas terminée"

"Sur la forme, ce qui nous a particulièrement choqués, c'est que cette ordonnance de renvoi intervient alors même que l'instruction n'est pas terminée, puisque la chambre de l'instruction est appelée à statuer sur des nullités de la procédure le 25 juin", a expliqué Jacqueline Laffont, dénonçant "un traitement absolument particulier et exceptionnel" de l'ancien chef de l'État.

Le renvoi de Nicolas Sarkozy en correctionnelle dans l'affaire des écoutes intervient une semaine après sa mise en examen pour les soupçons de financement libyen de sa campagne de 2007. Il est renvoyé devant la justice aux côtés de son avocat Thierry Herzog et de l'ex-magistrat Gilbert Azibert pour "corruption active" et "trafic d'influence".

Jacqueline Laffont, avocate de Nicolas Sarkozy, sur franceinfo avec Bruce Toussaint.
--'--
--'--