Cinq détails de la vie fascinante de Ziad Takieddine

L'homme d'affaires franco-libanais, soupçonné d'avoir tenté de fuir, a été placé en garde à vue. Maison, piscine, valise pleine de billets… Francetv info revient sur cinq histoires qui rendent le personnage sulfureux.

Ziad Takieddine dans son hôtel particulier à Paris, le 27 mai 2010.
Ziad Takieddine dans son hôtel particulier à Paris, le 27 mai 2010. (DESSONS / JDD / SIPA)

"Moi je m'en fous, ça me plaît (...), ça me plaît pour ma personne." Dans un entretien accordé à France 2 en novembre 2011, Ziad Takieddine montre qu'il est du genre à n'en faire qu'à sa tête. Cité ou mis en examen dans plusieurs dossiers judiciaires, dont celui de l'affaire Karachi et celui du financement libyen de la campagne de Nicolas Sarkozy, l'homme d'affaires et marchand d'armes franco-libanais n'hésite pas à balancer quelques informations tout en refusant de dévoiler les preuves en sa possession.

Il a été arrêté, jeudi 30 mai, alors qu'il aurait tenté de s'enfuir grâce à un passeport dominicain obtenu frauduleusement, selon les enquêteurs. Une tentative rocambolesque qui ajoute une dimension romanesque à ce personnage déjà haut en couleur. 

1Sa maison tout en dorures

Colonnes et escaliers en marbre massif, murs tapissés de rouge et encadrés de dorures, épais tapis, marqueteries ou encore imposants lustres en cristal : l'homme d'affaires vit dans un palace en plein Paris, avenue Georges-Mandel (Paris 16e). Deux appartements de deux étages chacun, réunis en une seule demeure par ses soins et dont il revendique chaque détail de l'aménagement. Ziad Takieddine a même demandé à l'entreprise qui a isolé l'Olympia de désolidariser ses 700 m2 du sol, via des pilotis, pour éviter de subir les vibrations du métro qui passe en dessous.

Benoît Zagdoun - Amaury Guibert et Zidène Berkous - France 2

2Sa piscine accueillante

Ce n'est pas tant sa taille ni la clarté de son eau qui rendent la piscine de Ziad Takieddine intéressante, mais bien ceux qui s'y baignent. Connu du tout-Paris mondain et politique, l'homme d'affaires a accueilli nombre d'élus dans sa résidence secondaire d'Antibes. Dont Jean-François Copé et Brice Hortefeux, "des accointances intéressées", lâche Ziad Takieddine pour se défendre. Mais les photos publiées par Mediapart (lien abonnés), où les trois hommes et leurs épouses apparaissent bras dessous bras dessous en tongs et shorts, en 2003, les montrent plus détendus que de simples relations d'affaires.

3Sa "tentative d'assassinat"

Le 20 avril 2004, Ziad Takieddine est victime d'un accident sur l'île Moustique. Il est éjecté de la voiturette dans laquelle il circule et souffre d'une grave fracture du crâne, rappelle L'ExpressL'homme est persuadé d'avoir été victime d'une tentative d'assassinat. Il est sauvé par Jean-François Copé, qui lui envoie un médecin de confiance et organise gracieusement son rapatriement d'urgence, dans la plus grande discrétion, racontent Le Monde et Mediapart (lien abonnés).  

4Ses bagages pleins de liquide

Alors qu'il rentre d'un voyage en Libye dont le but n'est pas connu, Ziad Takieddine est interpellé le 5 mars 2011, à sa descente d'un avion privé affrété par Tripoli, à l'aéroport du Bourget. Dans ses bagages, 1,5 million d'euros en petites coupures. L'argent est saisi et l'homme placé en garde à vue, avant d'être relâché. Une enquête pour soupçon de blanchiment est ouverte. L'affaire est révélée par L'Express deux jours après. 

5Sa tentative de fuite

Dernier épisode du roman Takieddine, son placement en garde à vue, jeudi 30 mai, alors qu'il est soupçonné de préparer une cavale. Selon Mediapart (lien abonnés), il s'est offert pour 200 000 dollars (environ 153 230 euros) un passeport dominicain acquis frauduleusement grâce à l'intermédiaire de deux dirigeants américano-panaméens et d'un avocat luxembourgeois. Officiellement, toute la fortune de l'homme d'affaires est placée sous séquestre par la justice française. Le site d'information affirme que Takieddine aurait malgré tout réussi à vendre une société civile immobilière, celle qui détient la villa dans la piscine de laquelle Copé aimait à barboter.