Garde à vue de Sarkozy : Ciotti, Jacob, Royal, Faure et Collard réagissent

Le gouvernement n'a pas réagi à la garde à vue de Nicolas Sarkozy ce mardi 20 mars. Toujours populaire à droite, il garde le soutien des Républicains. Au PS et au FN, les propos sont plus durs.

France 3

Nicolas Sarkozy, en garde à vue ce mardi, peut compter sur ses amis. À l'Assemblée nationale cet après-midi, les députés les Républicains apportent leur soutien à leur ancien patron. "Je suis convaincu qu'il fera triompher la vérité en toute clarté, en toute transparence", a affirmé Éric Ciotti. Son collègue Christian Jacob estime que cela "ressemble à de l'acharnement".

Philippe muet

Aucune compassion au FN et au PS en revanche. "Ce qu'il faut que les Français comprennent, c'est que, quel que soit notre statut, nous sommes tous conduits à répondre de nos actes devant la justice et c'est très bien qu'il en soit ainsi", juge Olivier Faure, député PS. "Si réellement, on a la preuve qu'il y a eu ce financement, on est dans un cataclysme démocratique", a réagi le député apparenté FN du Gard, Gilbert Collard. Prudent, le Premier ministre a refusé de commenter une procédure judiciaire en cours.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le député Les Républicains Éric Ciotti à l\'Élysée, à Paris, le 30 janvier 2018.
Le député Les Républicains Éric Ciotti à l'Élysée, à Paris, le 30 janvier 2018. (LUDOVIC MARIN / AFP)