Cambriolage dans l'Hérault : le tueur du voleur soupçonné d'avoir commandité le braquage

Le propriétaire du célèbre Jardin Saint-Adrien à Servian (Hérault) a été mis en examen vendredi 20 octobre au soir et écroué. Il est soupçonné d'avoir lui-même commandité le cambriolage au cours duquel il a tué le cambrioleur, invoquant la légitime défense.

France 3

Daniel Malgouyres, le créateur de ce jardin élu plus beau jardin de France, a-t-il commandité le braquage de sa propre maison ? C'est l'un des braqueurs qui l'accuse. Le 7 octobre dernier, il racontait avoir été victime avec sa femme d'une tentative de cambriolage violente, et avoir tué l'un des deux voleurs en position de légitime défense. Douze jours plus tard, quand le deuxième agresseur est arrêté, coup de théâtre : il révèle avoir été engagé par le propriétaire pour un scénario de faux cambriolage. Une version crédible selon les enquêteurs.

Des détails de sa vie privée pour preuve

En garde à vue, le cambrioleur dit bien connaître le propriétaire du jardin, et donne pour preuve des détails de sa vie privée. Invraisemblable selon l'avocat de Daniel Malgouyres, qui assure que son client ne connaît absolument pas les cambrioleurs. L'homme de 68 ans continue de clamer son innocence, et dans son village de l'Hérault, beaucoup le soutiennent. Daniel Malgouyres vient d'être mis en examen pour complicité de tentative de vol avec arme. Les enquêteurs cherchent à comprendre pourquoi il aurait commandité un faux cambriolage.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le propriétaire du célèbre jardin à Servian (Hérault), élu plus beau jardin de France, a été mis en examen vendredi 20 octobre au soir et écroué. Il est soupçonné d\'avoir lui-même commandité le cambriolage au cours duquel il a tué le cambrioleur, invoquant la légitime défense.
Le propriétaire du célèbre jardin à Servian (Hérault), élu plus beau jardin de France, a été mis en examen vendredi 20 octobre au soir et écroué. Il est soupçonné d'avoir lui-même commandité le cambriolage au cours duquel il a tué le cambrioleur, invoquant la légitime défense. (FRANCE 3)