Impôts : un pactole pour la cellule de régularisation des comptes cachés

Près de 10 milliards d'euros ont été récoltés par la cellule de régularisation des comptes cachés. Ce service du fisc avait été créé à la suite de l'affaire Cahuzac. 

France 2

C'est une manne fiscale très importante. En cinq ans, les comptes cachés à l'étranger auront rapporté à l'État français 9,4 milliards d'euros en impôts et amendes. Une somme conséquente, à laquelle doit encore s'ajouter les résultats de 2018 qui frôlent le milliard d'euros. Installée en 2013, après l'affaire Cahuzac, la cellule de dégrisement fiscal a traité plus de 47 000 dossiers de contribuables repentis. 

Un montant moyen de 132 000 euros

Le montant moyen des droits et pénalités attribués aux fraudeurs s'élèvent à 132 000 euros. Seulement 1% des dossiers s'est soldé par des amendes supérieurs à 800 000 euros. Selon Bercy, 77% des dossiers régularisés proviennent de Suisse. Autre destination phare : le Luxembourg avec 8%, suivi des États-Unis avec 2,5%. Et enfin, 2,1% concernaient d'autres banques installées à Singapour, au Panama ou encore dans les îles Caïman. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Le ministère de l\'Economie et des Finances dans le quartier Bercy à Paris.
Le ministère de l'Economie et des Finances dans le quartier Bercy à Paris. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)