Cet article date de plus de huit ans.

Vidéo Borloo favorable à l'arbitrage dans l'affaire Tapie ? "C'est faux"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
RTL
Article rédigé par
France Télévisions

Le dirigeant centriste était interrogé sur des déclarations de son ex-directeur de cabinet au ministère de l'Economie et des Finances, selon lesquelles une de ses premières décisions de ministre aurait été d'aller vers l'arbitrage.

"C'est faux", a tranché Jean-Louis Borloo mis en cause dans l'affaire Tapie. Le président de l'UDI a démenti, jeudi 30 mai, avoir plaidé pour le choix d'une procédure d'arbitrage pour régler le dossier Tapie-Adidas, lors de son passage à Bercy en mai-juin 2007. Le dirigeant centriste était interrogé par RTL sur des déclarations de son ex-directeur de cabinet au ministère de l'Economie et des Finances, Stéphane Richard. Aujourd'hui PDG d'Orange, il affirme que l'une des premières décisions du ministre Borloo aurait été d'aller vers l'arbitrage.

"J'ai passé quatre semaines à Bercy, personne ne m'a jamais sollicité dans ce dossier-là. Je ne m'en suis pas saisi, le CDR ne m'a pas sollicité, personne ne m'a sollicité, Je n'ai donné aucune instruction", s'est défendu le député du Nord. Après, "on aurait pu me demander mon avis, mais personne" ne l'a fait, a-t-il assuré. "Il n'y a pas eu une réunion de travail, même pas le début d'un début de travail. Quatre semaines, c'est extrêmement court."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Affaire Tapie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.