Procès en appel de l'arbitrage du Crédit lyonnais : le parquet requiert cinq ans de prison avec sursis contre Bernard Tapie

En avril 2019, lors du premier procès de Bernard Tapie, le parquet avait requis cinq ans de prison ferme et 375 000 euros d'amende.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'ex-homme d'affaires Bernard Tapie lors de son premier procès pour l'arbitrage du Crédit Lyonnais, le 4 avril 2019 au tribunal correctionnel de Paris. (BERTRAND GUAY / AFP)

Le parquet général a requis, mercredi 2 juin, cinq ans de prison avec sursis et 300 000 euros d'amende à l'encontre de Bernard Tapie pour "complicité d'escroquerie" et "détournement de fonds publics", au procès de l'arbitrage qui lui avait octroyé 403 millions d'euros en 2008 dans son litige avec le Crédit lyonnais.

Alors que l'ex-homme d'affaires est gravement atteint d'un cancer, raison pour laquelle il n'a pas assisté à son procès, le parquet a fait preuve de clémence au regard de ses premières réquisitions. En avril 2019, lors du premier procès de Bernard Tapie, il avait requis cinq ans de prison ferme et 375 000 euros d'amende.

Le ministère public a par ailleurs demandé trois ans de prison, dont deux avec sursis, et 100 000 euros d'amende pour Stéphane Richard, patron d'Orange et à l'époque directeur de cabinet de la ministre de l'Economie Christine Lagarde, poursuivi pour "complicité de détournement de fonds publics".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Affaire Tapie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.