La Belgique saisit des biens de Bernard Tapie

L'administration fiscale belge exécute une demande d'entraide lancée par la France, affirme Mediapart, vendredi.

L\'homme d\'affaires Bernard Tapie, le 10 juillet 2013 sur la chaîne i-Télé. 
L'homme d'affaires Bernard Tapie, le 10 juillet 2013 sur la chaîne i-Télé.  (FRED DUFOUR / AFP)

L'affaire Bernard Tapie dépasse maintenant les frontières françaises. Mediapart affirme, vendredi 18 octobre, que l'administration fiscale belge a décidé de saisir une partie du patrimoine de l'homme d'affaires.

Plus de 2,6 millions d'euros

D'après le site d'informations, le fisc français réclame à l'homme d'affaires un peu plus de 15 millions d'euros d'arriérés d'impôt sur le revenu, au titre des années allant de 1989 à 1991. L'administration fiscale belge exécute ainsi une demande d'entraide lancée par la France. La saisie conservatoire ne porte pas sur l'ensemble des biens de l'homme d'affaires en Belgique mais concerne un peu plus de 2,6 millions d'euros, écrit Mediapart.

Bernard Tapie a investi chez nos voisins. Selon Mediapart, il a, "dès 2011, dupliqué de nombreuses sociétés qu'il contrôle en France. Il a ainsi fait enregistrer en Belgique une société dénommée GBT Holding dont le capital passera rapidement cette même année de 20 000 euros à... 215,4 millions d'euros".