Justice : Bernard Tapie devra à nouveau s'expliquer sur l'affaire Adidas-Crédit lyonnais

Lundi 11 mars, Bernard Tapie devra s'expliquer sur le contentieux qui l'oppose à sa banque, le Crédit lyonnais, dans la vente d'Adidas. La justice lui reproche d'avoir effectué des manœuvres frauduleuses dans l'arbitrage du dossier.

FRANCE 2

L'arbitrage a été annulé et Bernard Tapie condamné à rembourser les sommes perçues. Lundi 11 mars, le tribunal correctionnel de Paris devra délibérer pour savoir si cet arbitrage était frauduleux ou non. Bernard Tapie risque cinq ans d'emprisonnement et une amende de 375 000 € pour escroquerie. Pour détournement de fonds publics, l'ancien homme d'affaires risque sept ans d'emprisonnement et 100 000 € d'amende.

70 000 € d'intérêts par jour

Les juges soupçonnent "une entente secrète entre l'avocat de Bernard Tapie et l'un des trois arbitres, un ancien magistrat qui aurait influencé les deux autres", décrypte le journaliste Dominique Verdeilhan sur le plateau du 20 Heures. Le compteur tourne pour le remboursement des sommes de l'arbitrage. "Avec les intérêts et les pénalités de retard, on est passé à 525 millions d'euros, ça veut dire que chaque jour, ce chiffre augmente de 70 000 €", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'homme d\'affaires Bernard Tapie, le 27 septembre 2018.
L'homme d'affaires Bernard Tapie, le 27 septembre 2018. (EMMANUEL DUNAND / AFP)