Arbitrage Tapie-Crédit lyonnais : Stéphane Richard, PDG d'Orange, condamné en appel à un an de prison avec sursis

Publié
Bernard Tapie : plusieurs de ces complices condamnés pour détournement de fonds publics
Article rédigé par
S.Lequesne, E.Maizy, E.Marot, P.Brame - France 3
France Télévisions

Le PDG d'Orange, Stéphane Richard, a été condamné en appel pour complicité de détournement de fonds publics mercredi 24 novembre, dans l'affaire d'arbitrage entre Bernard Tapie et le Crédit lyonnais. Il écope d'un an de prison avec sursis et de 50 000 euros d'amende. 

L'arbitrage entre le Crédit lyonnais et Bernard Tapie est le fruit d'un détournement de fonds publics. Si toutes les charges contre Bernard Tapie ont été abandonnées suite à son décès, son avocat Maurice Lantourne a été condamné à un an de prison ferme pour escroquerie. Pierre Estoup, l'un des arbitres de l'escroquerie, était absent pour des raisons médicales, mais a écopé de trois ans de prison pour le même motif.

"Des actes graves" soulevés par la présidente de la Cour d'appel

Stéphane Richard, qui était à l'époque le directeur de cabinet de la ministre de l'Economie, a été condamné pour complicité de détournement de fonds. Il a ainsi écopé d'un an de prison avec sursis, et de 50 000 euros d'amende. Sophie Clément, la présidente de la Cour d'appel a déploré la fraude du PDG d'Orange, qui a "commis des actes graves en privilégiant les intérêts de Bernard Tapie au détriment de ceux de l'Etat", a-t-elle déclaré le mercredi 24 novembre.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.