Affaire Tapie : l'homme d'affaires est retourné devant la justice

Il réclame jusqu'à un milliard d'euros de dédommagement. Bernard Tapie maintient qu'il a été floué par le Crédit Lyonnais lors de la vente d'Adidas.

FRANCE 3

Le bras de fer reprend entre Bernard Tapie et le Crédit Lyonnais. L'homme d'affaires était entendu ce mardi 29 septembre devant la cour d'appel de Paris. C'est l'avocat Me Emmanuel Gaillard qui assurait sa défense. Le redoutable avocat d'affaires a réclamé au Crédit Lyonnais plus d'un milliard d'euros pour l'ex-propriétaire d'Adidas à titre de préjudice.

Décision le 3 décembre

En 1993, Bernard Tapie vend l'entreprise Adidas pour environ 300 millions d'euros au Crédit Lyonnais. Un an plus tard, la banque revend la marque... 2,5 fois plus cher. L'homme d'affaires s'estime floué et attaque en justice.
En 2008, Christine Lagarde, alors ministre des Finances, préconise de régler l'affaire devant un tribunal arbitral privé. Bernard Tapie empoche alors les 400 millions d'euros qu'il réclamait.
Mais le 17 février 2015, la justice annule cet arbitrage. Les comptes sont remis à zéro.
À l'issue de ce procès, il y aura deux possibilités. Soit Bernard Tapie empoche plusieurs centaines de millions d'euros, soit il perd tout et devra se déclarer en faillite. La décision sera rendue le 3 décembre prochain.

Le JT
Les autres sujets du JT
Bernard Tapie au stade Vélodrome de Marseille (Bouches-du-Rhône), le 29 septembre 2015.
Bernard Tapie au stade Vélodrome de Marseille (Bouches-du-Rhône), le 29 septembre 2015. (GERARD JULIEN / AFP)