Affaire Tapie : doit-il rembourser les 403 millions d’euros ?

La cour d'appel de Paris a annulé, ce mardi 17 février, l'arbitrage rendu dans l'affaire opposant Bernard Tapie au Crédit lyonnais. Dominique Verdeilhan explique cette décision sur le plateau de France 2.

France 2

Dans l’affaire qui oppose Bernard Tapie au Crédit lyonnais, la cour d’appel a annulé, ce mardi 17 février, l’arbitrage rendu en faveur de l’homme d’affaires, qui a touché 403 millions d’euros. Devra-t-il les rembourser ? "C’est en tout cas ce que voudrait le Crédit lyonnais mais pour le moment, c’est un rêve, parce que rien n’oblige ce soir Bernard Tapie à faire un chèque de 403 millions d’euros, les juges ne l’ont pas exigé dans leur décision", explique Dominique Verdeilhan sur le plateau de France 2.

"On repart pour ainsi dire de zéro"

Cette décision revient à faire un pas en arrière de dix ans. "On repart pour ainsi dire de zéro, les magistrats ont décidé de se retrouver en septembre prochain, et ils ont à répondre à une question assez simple. Elle n’est pas nouvelle mais elle n’a toujours pas été tranchée : Bernard Tapie a-t-il été lésé par le Crédit lyonnais, et si oui, quel est le montant de ce préjudice ?" conclut le journaliste de France 2.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'homme d\'affaires Bernard Tapie, le 12 mars 2014 à Marseille (Bouches-du-Rhône).
L'homme d'affaires Bernard Tapie, le 12 mars 2014 à Marseille (Bouches-du-Rhône). (FRANCK PENNANT / AFP)