VIDEO. Trois questions sur l'enregistrement à l'origine de l'affaire Jouyet-Fillon

Les journalistes du "Monde", qui ont révélé cette affaire, assurent que le secrétaire général de l'Elysée savait qu'il était enregistré lorsqu'ils se sont entretenus avec lui.

GUILLAUME DARET, ARNAUD BOUJU / FRANCE 2

Dans quelles conditions s'est déroulé l'entretien ? Pourquoi Jean-Pierre Jouyet change de position ? Pourquoi l'enregistrement n'est pas rendu public ? Face à la polémique qui enfle autour de l'affaire Jouyet-Fillon, les journalistes du Monde s'expliquent. Fabrice Lhomme et Gérard Davet ont livré des détails concernant leur rencontre avec Jean-Pierre Jouyet. Le secrétaire général de l'Elysée se serait entretenu avec les deux journalistes dans un petit bureau, le 20 septembre.

"Les dictaphones sont posés sur la table"

Les reporters affirment ne pas avoir piégé l'ancien ministre, qu'ils souhaitaient interroger sur son déjeuner du 24 juin avec François Fillon"Tous les entretiens officiels que nous avons, nous les enregistrons de façon ostentatoire, c'est-à-dire que les dictaphones sont posés sur la table", assure Gérard Davet, niant ainsi avoir enregistré le secrétaire général de l'Elysée à son insu.

Pour expliquer le changement de position de Jean-Pierre Jouyet, qui a d'abord nié la teneur de l'entretien, avant de le reconnaître, les journalistes rappellent que le secrétaire général de l'Elysée est un habitué des maladresses. Quant à savoir si les deux journalistes vont bientôt rendre public leur enregistrement, ils affirment consulter actuellement leurs avocats avant de se décider.

Le JT
Les autres sujets du JT
Jean-Pierre Jouyet, le secrétaire général de l\'Elysée, le 26 août 2014.
Jean-Pierre Jouyet, le secrétaire général de l'Elysée, le 26 août 2014. (PIERRE ANDRIEU / AFP)