Harcèlement sexuel : l'appel de 17 anciennes ministres

Dans le JDD ce dimanche 15 mai, 17 femmes politiques ont lancé un appel à briser la loi du silence. La ministre des Droits des femmes, Laurence Rossignol, s'engage à faciliter le dépôt de plainte.

France 3

Elles sont 17, toutes anciennes ministres, toutes générations confondues, de droite comme de gauche. Ces femmes lancent un appel dans le Journal du Dimanche pour dire stop au silence face au harcèlement sexuel.

"Cela arrive tous les jours à des femmes dans les transports, dans les rues, dans les entreprises, dans les facultés. Cela suffit. L'impunité, c'est fini. Nous ne nous tairons plus", déclarent-elles dans leur tribune.

Une femme sur cinq concernée

Pour l'ancienne ministre de la Culture, Catherine Trautmann, "c'est une façon de dire aux femmes : vous n'êtes pas toutes seules, vous pouvez parler. Soulagez-vous et agissez. Vous aurez des femmes avec vous pour être solidaires". Cette tribune intervient cinq ans jour pour jour après l'affaire DSK. Entre les remarques et gestes déplacés, les comportements n'évoluent guère. On se rappelle ainsi de railleries liées à la robe à fleurs portée par Cécile Duflot à l'Assemblée. Ou encore, une députée interrompue par les caquètements d'un député de droite.

La ministre des Droits des femmes, Laurence Rossignol, souhaite que soit ajouté dans la loi Égalité et Citoyenneté un amendement qui permettra à des associations d'agir en lieu et place des victimes. L'allongement des délais de prescription sera aussi proposé. Au cours de sa vie professionnelle, une femme sur cinq est confrontée à une situation de harcèlement sexuel.

Le JT
Les autres sujets du JT