Affaire Baupin : "On ne remet pas en cause la parole des victimes", se félicite l'AVFT

Marilyn Baldeck, déléguée générale de l'Association européenne contre les violences faites aux femmes au travail (AVFT), revient ce lundi 9 mai dans le Grand Soir 3 sur l'affaire Baupin.

France 3

"Ce qui est remarquable, c'est que pour une fois, on n'entend aucune remise en cause de la parole des victimes. Personne ne dit qu'elles ont exagéré, que c'est un complot politique" contre Denis Baupin, se félicite dans le Grand Soir 3 ce lundi Marilyn Baldeck, déléguée générale de l'Association européenne contre les violences faites aux femmes au travail (AVFT).

Tous les partis sont concernés

En revanche, pour la juriste, "ce qu'on n'entend pas suffisamment dans les partis politiques, ce sont les mesures concrètes qu'ils vont prendre pour faire le ménage chez eux, pour mettre en place en leur sein un système de dévoilement efficace et sécurisant des violences par les victimes".

L'AVFT est intervenue "auprès des femmes de tous les bords politiques. Ce sont des agissements très bien partagés par le personnel politique masculin dans tous les partis. Le harcèlement sexuel est très fréquent partout dans le monde du travail et le milieu politique n'est pas touché par la grâce parce que ces agissements se conjuguent très aisément avec le pouvoir".

Le JT
Les autres sujets du JT