Accusations visant Agnès Firmin Le Bodo : "Il faut laisser la justice faire son travail", défend le ministre Thomas Cazenave

Thomas Cazenave, ministre délégué chargé des Comptes publics, était l'invité du "8h30 de franceinfo".
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Thomas Cazenave, ministre délégué aux Comptes publics était l'invité du 8h30 franceinfo du vendredi 22 décembre 2023 (RADIO FRANCE / FRANCEINFO)

"Il faut laisser la justice faire son travail", défend vendredi 22 décembre sur franceinfo, Thomas Cazenave, ministre délégué chargé des Comptes publics. Plus tôt dans la matinée, Agnès Firmin Le Bodo, la ministre de la Santé par intérim, a confirmé sur France Bleu Normandie qu'elle était visée par une enquête. "Dans le cadre de ma fonction de pharmacienne, effectivement une enquête est en cours", a-t-elle déclaré.

"L'exemplarité est indispensable et non négociable en politique", assure Thomas Cazenave. Toutefois, il estime qu'une enquête en cours" avant d'ajouter : "Sur ce sujet-là, comme sur tous les autres sujets, il faut laisser la justice faire son travail et dire sa vérité".

Agnès Firmin Le Bodo est accusée par Mediapart d'avoir reçu des cadeaux d'une valeur de 20 000 euros de la part des laboratoires Urgo en tant que pharmacienne sans les avoir déclarés. Le parquet a pour l'heure seulement confirmé l'ouverture d'une enquête pour "perception non autorisée par un professionnel de santé d'avantages procurés par une personne produisant ou commercialisant des produits sanitaires", sans donner pour autant l'identité des pharmaciens visés par l'enquête.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.