Paris : interdire la manifestation de soutien aux Palestiniens ?

a revoir

Présenté parNathanaël de Rincquesen

Diffusé le 20/07/2014Durée : 00h18

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Hier à Paris, des affrontements et des dégradations ont eu lieu en marge du rassemblement de soutien au peuple palestinien. 19 personnes sont toujours aujourd'hui en garde à vue. Un prochain rassemblement est prévu cette semaine.

3.000 manifestants à Marseille. 4.000 à Lyon. Et plus de 1.000 à Strasbourg. Dans les grandes villes de France où les manifestations de soutien aux Palestiniens de Gaza étaient autorisées, les rassemblements se sont déroulés dans le calme. Contraste avec Paris où de violents affrontements ont opposé forces de l'ordre et manifestants. Ils étaient entre 5 et 10.000 à être venus braver l'interdiction de se rassembler. Alors, fallait-il interdire le défilé parisien? A droite comme à l'extrême gauche, la décision fait polémique.

Le gouvernement n'aurait pas dû interdire cette manifestation, mais l'encadrer. La République, c'est d'encadrer les manifestations.

Avec l'accord de la police, on aurait pu très bien tenir une manif qui ne dégénère pas.

La préfecture de police n'a pas souhaité répondre à nos questions mais selon le ministre de l'intérieur, le rassemblement présentait un risque pour la sécurité publique.

J'ai interdit cette manifestation parce qu'elle pouvait être l'occasion d'affrontements, de diffusion de propos de haine qui sont le contraire de la République.

Selon la police, 38 personnes ont été interpellées, 17 policiers et gendarmes auraient été blessés.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==