Orages : bilan des dégâts

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 09/06/2014Durée : 00h50

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Il y a eu aussi des orages violents et de la grêle près de Poitiers. En Picardie, certains artisans ont tout perdu. Au niveau national, il y a eu 2.000 interventions de pompiers. Heureusement, il n'y a aucun blessé.

Le bruit est assourdissant. Un déluge de glace sur la terrasse de cette famille. Mieux vaut ne pas s'aventurer.

On a même eu peur tellement cela flottait sur les carreaux. ça a duré un quart d'heure mais très.

Rien n'a résisté : des impacts sur les vitres des voitures. Certains tentent de protéger leurs biens sans grand espoir. Dans la commune voisine c'est le toit de la boulangerie qui a cédé sous le poids de l'eau.

Ça fait à peine un mois qu'on exerce ici et on perd tout.

Au petit matin, la terre porte encore les traces du déluge. Près de Poitiers, les potagers d'habitude bien fournis ont été décimés.

Regardez la salade. C'était des grêlons très coupants. J'ai dit à mon mari que cela allait tout hâcher.

Dans le nord de l'Ile-de-France on ne compte plus les dégats. Ce matin, chacun tentait de réparer ce qui pouvait l'être. Un nouvel orgae est prévu en fin d'après-midi.

A Cognac, rafales à 130 km/h, pluies diluviennes et grêle. C'est une météo catastrophique pour les viticulteurs. Il y a des dégâts aussi dans le Médoc.

De la glace au mois de juin, ce matin les routes de Charente ont un air d'hiver.

Il y a une quarantaine de centimètres de glace sur la route.

De la grêle et du vent, les rafales à Cognac ont dépassé les 130 km/h. La ville porte les stigmates de la tempête d'hier. Les vignes ont été déchiquetées par la grêle. Ce viticulteur a tout perdu.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==