Nice : suspicion sur les soutiens du bijoutier

a revoir

Diffusé le 15/09/2013Durée : 00h30

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

L. Delahousse : Autre image d'intempéries, au Japon. Un typhon progresse vers le sud et l'est du pays, et la région de Fukushima est une nouvelle fois menacée. En France, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a réclamé aujourd'hui aux dirigeants de l'UMP de clarifier leur position vis-à-vis du FN. Une déclaration suite aux propos tenus hier par François Fillon qui a placé dos à dos le PS et le FN en matière de sectarisme. Un virage qui divise au sein de l'opposition.

Onaune.

On a une longue histoire en commun depuis plus de 20 ans maintenant de lutte contre le FN. Il a été de tous ces combats, il n'a jamais appelé a voter FN. C'est un gaulliste social. Il a été aussi fort que François Hollande lors de la campagne présidentielle. Il a sa démarche, il veut parler à tous les Français.

L. Delahousse : Une phrase qui a alimenté les conversations ce week-end à Marseille, où Marine Le Pen avait choisi de réunir ses troupes pour les mettre en ordre de bataille pour les municipales. Bonsoir Guillaume. La présidente du FN se réjouit d'être au coeur des débats.

Absolument, une Marine Le Pen triomphante tout au long du week-end. Pour elle, "François Fillon a levé la condamnation morale à l'égard du FN". C'est ce qu'elle a dit cet après-midi à l'issue de son discours. Pour elle, cela prouve que tout le monde se positionne désormais autour du FN.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==