Nelson Mandela, un homme resté modeste

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 06/12/2013Durée : 00h48

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

C'est un concert d'éloges, qui salue aujourd'hui la personnalité de Nelson Mandela, et pourtant, il n'aimait pas vraiment cela. Dominique Derda, vous avez été notre correspondant en Afrique. Il refusait le statut de héros.

Dominique Derda : Il raconte qu'il s'inquiétait de ce culte de la personnalité, même en prison. Il s'est assuré que l'on sache qu'il avait levé la main sur sa première femme pour dire qu'il n'était pas un siant il a dit qu'il avait levé la main sur sa feme, pour montrer qu'il n'était pas un saint.

Elise Lucet : Il a aussi refusé de s'accrocher au pouvoir.

D. Derda : Nelson reste 5 ans au pouvoir. lIl passe le flambeau à son successeur.

Elise Lucet : Nelson Mandela parlait de ses échecs ouvertement D. Derda : l'économien est au plus bas. la criminalité a beaucouip augmenté On est passé d'un régime répressif à un régime post-apartheid. MA1is il n'a pas vu venir l'épidémie de sida. Son fils est mort du sida. IL a été l'une des personalités les plus acitives contre le sida Il a été le premier à dire que son fils est mort du sida et il ne faut pas avoir honte de le dire.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==