Cet article date de plus de sept ans.

Vladimir Fédorovski : "il ne faut pas se tromper d'ennemi"

Publié
Durée de la vidéo : 7 min.
 Vladimir Fédorovski : "il ne faut pas se tromper d'ennemi"
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Ancien diplomate et historien, Vladimir Fédorovski était l'invité des 4 vérités ce vendredi 8 mai. Il est revenu sur la non-présence des Occidentaux à Moscou pour les commémorations.

En ce 8 mai, jour d'anniversaire de la capitulation allemande, il y a 70 ans, Vladimir Fédorovski ancien diplomate et historien, était l'invité des 4 vérités sur France 2. Il est revenu sur la polémique sur la non-présence des alliés à Moscou pour les grandes cérémonies de commémoration.

Pour lui, il s'agit d'une erreur. "26 millions de Russes ont péri dans cette guerre. Il y a une sorte de brouillard. Un mélange entre Poutine et le peuple russe. Il est nécessaire de faire un geste fort d'estime envers le peuple russe. Aujourd'hui, la guerre mondiale a commencé contre l'islamisme et, dans cette lutte, la Russie est un allié irremplaçable. Il ne faut pas se tromper d'ennemi. C'était une occasion inespérée pour la France de renouer le dialogue."

Sacrifice russe

L'homme a rappelé qu'Angela Merkel sera le 10 mai à Moscou pour ces commémorations.

Enfin, l'historien est revenu sur la signification des dates marquantes en insistant sur le sacrifice des Russes :  la première reddition le 7 mai à Reims, le 8 mai à Berlin. Vladimir Fédorovski est l'auteur de l’ouvrage "La volupté des neiges", dans lequel il évoque les grands personnages de l'histoire russe.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.