VIDEO. La monnaie vénézuélienne, sans valeur, transformée en sacs et porte-monnaie par un vendeur de rue

Un Vénézuélien, exilé en Colombie, utilise son savoir-faire en origami pour fabriquer et vendre des petits objets artisanaux avec les billets de bolivar, la monnaie vénézuélienne.

Voir la vidéo
FRANCEINFO

La monnaie vénézuélienne, le bolivar, a subi une plongée de 86,6% en cinq mois face à l'euro. C'est la BCV, la Banque centrale de Caracas, qui l'a révélé lundi 5 février lors d'une vente aux enchères de devises. Que faire alors de ces bolivars qui ne valent plus grand-chose ? Un Vénézuélien, exilé à Cucuta, en Colombie, a décidé de les transformer en petits objets artisanaux : portefeuilles, porte-monnaie et autres sacs en papier se retrouvent sur son étal.

Richard Segovia tressent les billets de 50 et de 100 bolivars. Les articles sont vendus entre 10 et 15 dollars aux passants. Ses maigres bénéfices sont envoyés, pour partie, à sa famille restée au pays. "Des personnes les achètent pour leurs proches, d'autres pour les vendre plus cher ailleurs, et certains les protègent avec du plastique pour les garder en souvenir," explique l'artisan disposant d'un vrai talent en origami.

Une inflation de 13 000% en 2018 selon le FMI

 

Selon la BCV, l'euro s'échangeait 30 987,5 bolivars, contre 4 146,13 unités en août 2017, dernier taux connu au Venezuela, pays où les indicateurs officiels font défaut. La vente aux enchères ne comprenait pas de dollars, à cause des sanctions financières des Etats-Unis qui, selon Caracas, compliquent les transactions internationales avec cette devise. Selon le FMI, en 2018, l’inflation atteindra les 13 000%, rapporte le site financier Bloomberg (en anglais)

Richard Segovia transforme des billets de bolivars, la monnaie vénézuélienne, en petits articles à vendre, en Colombie, à la frontière vénézuélienne, le 22 février 2018
Richard Segovia transforme des billets de bolivars, la monnaie vénézuélienne, en petits articles à vendre, en Colombie, à la frontière vénézuélienne, le 22 février 2018 (FERNANDO VERGARA / AP / SIPA)