Dimanche en politique, France 3

Venezuela : un pays au bord de la faillite

Au Venezuela, pays au bord de la faillite économique, ce dimanche 20 mai est jour d'élection présidentielle.

Voir la vidéo
France 3

Les bureaux de vote sont ouverts, mais les résultats sont connus d'avance, avec des opposants assignés à résidence, et un système électoral verrouillé, Nicolas Maduro devrait encore gagner les présidentielles. Pourtant, 3 Vénézuéliens sur 4 désapprouvent sa gestion de l'économie, qu'ils jugent catastrophique. Leur quotidien, le voici : les rayons vides ; il n'y a plus rien à manger et ce qui reste est hors de prix. 

"Ce kilo de riz, c'est deux euros, deux semaines de travail"

Dans le réfrigérateur de Subalia Escalora, infirmière, juste une salade et des bananes, les provisions pour une semaine et pour six personnes. "On a toujours vécu modestement, mais quand même, dans mon frigo, j'avais de la viande et du poulet avec des légumes frais, on ne peut plus manger trois fois par jour". Elle touche le salaire minimum : 4 euros par mois. "Ce kilo de riz, c'est deux euros, deux semaines de travail", explique-t-elle. Le Venezuela vit la pire crise économique de son Histoire, mais pour le gouvernement socialiste de Maduro, pas question de changer de cap : "Pour eux, ce n'est pas de leur faute, mais celle des États-Unis, celle de l'opposition, la faute de la guerre économique des entrepreneurs privés", explique Adreina Flores, journaliste vénézuélienne. Pour fuir la misère, des centaines de milliers de Vénézuéliens ont quitté le pays.

Le président vénézuelien Nicolas Maduro, lors d\'une parade militaire, à Caracas (Venezuela), le 16 janvier 2018. 
Le président vénézuelien Nicolas Maduro, lors d'une parade militaire, à Caracas (Venezuela), le 16 janvier 2018.  (REUTERS)