Terrorisme : le chef d'Al-Qaïda, Ayman al-Zawahiri, est mort après une frappe américaine

Publié Mis à jour
Terrorisme : le chef d'Al-Qaïda, Ayman al-Zawahir, est mort après une frappe américaine
France 2
Article rédigé par
B.Delombre, A.Bard @RevelateursFTV, N.Pagnotta - France 2
France Télévisions

Le président des États-Unis a annoncé la mort d'Ayman al-Zawahiri, survenue dimanche 31 juillet après une frappe américaine. Le chef d'Al-Qaïda était l'un des responsables des attentats du 11 septembre 2001.

Pendant plus de dix ans, Ayman al-Zawahiri a été le bras droit d'Oussama Ben Laden et sa tête était mise à prix pour 25 millions de dollars par les États-Unis. Dimanche 31 juillet, il a été tué par les forces américaines. "Ces dernières semaines, il a réalisé des vidéos appelant ses partisans à attaquer les États-Unis et leurs alliés. Aujourd'hui, justice a été rendue et ce dirigeant terroriste n'est plus", a affirmé Joe Biden, président des États-Unis.  

Il a été tué alors qu'il résidait à Kaboul

Ce vétéran du djihadisme était né en Égypte et avait trouvé refuge à Kaboul, dans l'Afghanistan des talibans. Il a été ciblé dans une résidence du quartier des ambassades, située au cœur de la capitale afghane. Le terroriste aurait été repéré par satellite, avant d'être visé par un missile largué par un drone. Ayman al-Zawahiri était l'un des responsables des attentats du 11 septembre 2001 aux États-Unis. "Il était évidemment au courant de tout ce qui se préparait et il a participé aux discussions préparatoires des attentats", explique Claude Moniquet, analyste, spécialiste du terrorisme. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.